Le marketing mobile, arme de fidélisation massive ?

13/06/2016, publié par Grégory Krumm
le-marketing-mobile-arme-de-fidelisation-massive

Pour 64 % des entreprises, le marketing mobile est au cœur de la stratégie digitale. Issu d’une étude menée par BVA Limelight pour Activis (ADLPerformance) auprès de 110 grands groupes, ce chiffre met en lumière l’importance croissante accordée au téléphone portable dans la stratégie marketing, comme en témoigne l’augmentation des budgets mobile.

Quoi de plus logique ? Le web mobile explose et les entreprises s’adaptent ! Près de 60 % des Français sont désormais équipés d’un smartphone et l’usage du web mobile caracole chez les 18-24 ans, dont 90 % utilisent quotidiennement leur téléphone pour surfer sur Internet. Symbole du 21ème siècle, le smartphone apparaît comme un canal de vente et de fidélisation privilégié. Alors que la FEVAD estime à 6,4 milliards d’euros les achats en ligne depuis un terminal mobile en 2015, BI Intelligence indique que le poids du m-commerce devrait atteindre 45 % du e-commerce mondial et peser 284 milliards de dollars en 2020.

Parce que le téléphone apparaît comme un outil de choix pour atteindre ses cibles, mais aussi pour mieux connaître et fidéliser ses clients, les trois quarts des entreprises envisagent désormais d’investir davantage dans le CRM. Autre bonne nouvelle : pour 31 % des sondés, l’enjeu majeur de 2016 consiste à développer l’expérience client, tandis que 28 % souhaitent privilégier la création d’un environnement adapté aux nouveaux usages. Si le mobile doit être envisagé comme premier canal de vente, il faut développer une politique customer centric et responsive, qui implique de mettre l’accent sur l’ergonomie, le design et les formats, de même que sur les contenus proposés.

Seule ombre au tableau : la difficulté à quantifier l’impact réel du mobile sur les ventes hors ligne, 82 % des sondés se disant incapables de l’évaluer. De quoi freiner l’évolution de la stratégie marketing mobile ?