Le mobile s’impose dans l’e-commerce et dans le magasin… connecté !

26/11/2015, publié par Alain Simon
m-commerce

Le client est de plus en plus connecté, cela nous le savons tous. Pour exploiter cette nouvelle donne, le client doit également avoir les moyens d’interagir dans son parcours via le mobile et le web.

Le m-commerce, une croissance spectaculaire

Une étude récente de Criteo sur le marché américain nous apprend ainsi que la part des transactions via le mobile (le m-commerce) a atteint 29 % au 1er trimestre 2015 et devrait se situer à 33 % en fin d’année sur ce marché. Un rapide tour du monde situe la moyenne 2015 à 40 % (plus de 50 % au Japon et en Corée du Sud), et la France à 22 %.

Dans l’univers du m-commerce, la part du smartphone se situe à 53 % aux USA, 90 % au Japon et 37 % en France. Les autres supports utilisés sont, sans surprise, les tablettes.

Profiter du m-commerce passe avant tout par la nécessité d’augmenter la visibilité de la marque en ligne, afin de permettre un accès simple à la boutique en ligne. Nous sommes en effet plus de 70 % de consommateurs à utiliser notre smartphone pour rechercher des informations sur les produits que nous convoitons. Les créateurs de boutiques en ligne doivent désormais intégrer ce paramètre dans leur développement et le « multi-device » est donc la règle.

Le m-commerce permet donc d’effacer la frontière entre commerce en ligne et commerce de proximité dès lors que le celui-ci est mis au cœur de la stratégie.

Entre géolocalisation, réalité augmentée, facilité de paiement et stratégie marketing, le commerce doit adopter une stratégie omnicanal qui permette de passer simplement de la boutique en ligne via le smartphone ou la tablette, à la boutique traditionnelle.

Les éléments de différenciation entre ces deux canaux sont aussi complémentaires : achat ou réservation en ligne, retrait magasin, livraison à domicile, digitalisation du panier d’achat, géolocalisation du consommateur… Les possibilités de service sont multiples et ne cessent de se développer.

Enfin, il est aussi important de souligner que le taux de conversion des achats sur smartphone ne fait que croître !

Il est ainsi 3,5 fois plus important au Japon qu’aux USA, 1,2 fois supérieur en Allemagne et à 90 % du taux américain en France … tous les espoirs sont donc permis sur notre territoire !

En conclusion, et pour redonner un souffle d’espoir aux commerçants qui souhaitent développer le magasin connecté et leur m-commerce, il est utile de savoir que les achats matinaux (avant 7h du matin) se font majoritairement sur un smartphone, et que ceux du soir (après 20h) se font sur tablette.

Dans cet univers de mobilité, le PC « traditionnel » voit son usage se réduire. Dans le même temps, l’inter-connectivité et la mobilité qu’offre le smartphone en font un élément incontournable du commerce de demain !

D’ailleurs, désormais, un achat sur 4 est réalisé sur un terminal mobile sur un marché où internet a permis de réaliser 11,4 milliards d’euros d’achats, soit 57 % du montant des achats de Noël.