Le SAV réinventé en 3D

21/06/2016, publié par Grégory Krumm
pièces détachées 3D Boulanger

Une pièce de votre vieille machine à laver est défectueuse ? Le site de Boulanger vous permet désormais de télécharger son plan pour la reproduire à l’aide d’une imprimante 3D. Il détaille aussi les paramètres d’impression pour chacune de ces pièces. Happy 3D, c’est une plateforme communautaire, en accès libre, permettant la reproduction de nombreuses pièces détachées en 3D. Et c’est surtout la bonne idée qu’a eu Boulanger pour fidéliser sa clientèle tout en luttant contre l’obsolescence programmée.

Grâce à ce dispositif, les clients gagnent en autonomie et peuvent remplacer des éléments de leur produit à la demande. Nul besoin d’attendre la disponibilité d’une pièce de rechange, ce SAV du futur ouvre la voie à une économie participative et solidaire, et positionne le client au centre de ses démarches.

Avec cette initiative ingénieuse, le spécialiste de l’électroménager et du multimédia signe une première mondiale. Pour l’heure, il propose les modèles d’impression 3D de ses marques de distributeurs, Listo et essentielB, soit une centaine de pièces détachées applicables à 130 produits. Des éléments facilement démontables et remplaçables tels que des poignées de couvercle de casseroles, des boutons de plaque de cuisson ou de four, des pieds de réfrigérateur ou encore des embouts d’aspirateur. Pour les pièces non référencées, Boulanger propose un service de modélisation 3D gratuit pour les créer ou les modifier selon son envie.

Tout le monde ne dispose pas d’une imprimante 3D, loin de là ! Il est donc possible de réaliser son impression chez l’un des partenaires de la plateforme Happy 3D, via la communauté 3D HUBS, qui compte 400 membres à travers toute la France.

Ne laissant rien au hasard, Boulanger a prévu des formations spécifiques via B’dom, sa société de services et de prestations spécialisée dans les nouvelles technologies. Pour les clients séduits par l’initiative et prêts à s’équiper d’une imprimante 3D, un expert se déplace à domicile, installe, initialise et explique le fonctionnement de cette innovation technologique. Comptez 229 euros – défiscalisables à 50 % – pour bénéficier de votre propre service après vente. Pourquoi s’en priver ?