La Belle Mèche : une success story Made in France

12/05/2015, publié par Anne-Sophie Salamon
Made in France - La Belle Mèche

Après mon entretien avec Joseph Ayoub (et son site Faites Mieux Que des Fleurs) qui a été enrichissant j’ai eu envie de pousser la réflexion et me suis donc tournée vers une autre pépite de l’e-commerce français … et c’est Pierre Dellinger co-fondateur de La Belle Mèche qui m’a accordé un entretien, pour revenir ensemble sur l’aventure du site, la vente de bougies Made in France et des best practices qu’il partage avec nous…

Pierre, peux-tu nous décrire la prise de décision et le process qui vous a permis de vous lancer dans l’aventure de La Belle Mèche ?

La prise de décision a été assez facile. J’avais l’idée de cette marque de bougies qui me trottait dans la tête depuis quelques années. En juin 2013, j’étais fatigué de mon travail de l’époque. Ma femme, et associée, était au chômage depuis quelques semaines. Je lui ai proposé de réfléchir au projet et de voir ce qu’il en sortirait. Nous avons commencé à travailler sur la marque, sur les produits, sur les possibles fournisseurs et, de fil en aiguille, nous avons commencé à investir un peu d’argent. C’est à ce moment précis que nous nous sommes vraiment posés la question : le faire ou ne pas le faire. Et nous avons décidé de le faire. J’ai quitté mon job, quelques semaines avant le lancement de la marque et rejoint Laura qui bossait sur le projet au tout départ. Le site a été lancé le 18 novembre 2013.

Le positionnement du Made in France est-il gagnant ? Cela justifie-t-il l’écart de prix potentiel avec une fabrication à l’étranger ?

Le positionnement de Made in France est un vrai plus. C’est un vrai plus au niveau national car les consommateurs sont très sensibilisés au « acheter local ». C’est un vrai plus au niveau international car la marque « Fabriquée en France » est gage de qualité : nous avons les meilleurs parfumeurs au monde et d’excellents ciriers, pourquoi aller ailleurs? Alors, bien sûr, le prix s’en ressent mais la qualité de nos produits est unanimement reconnue. Le Made in France, c’est aussi faire travailler des français. Le positionnement de la fabrication française, c’est aussi plus simple car nous parlons la même langue et nous sommes géographiquement proches de nos fournisseurs et de nos prestataires. Simplicité, qualité et patriotisme : les raisons du choix Made in France.

La communication autour de la Belle Mèche se fait elle principalement sur les réseaux sociaux ? Et si oui quels sont les bonnes pratiques ?

Depuis le lancement de la marque et du site, le 13 novembre 2013, le site e-commerce connait un vrai succès. Il s’explique par notre stratégie communautaire. Nous n’avons pour l’instant pas du tout investi dans du référencement payant et n’investissons rien sur notre site. Notre stratégie s’articule sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest, Google+ et blog) sur lesquels nous sommes très présents et très actifs et sur les relations en direct avec des blogueurs et blogueuses reconnus et sur des journalistes web ou papier.

Pour être bons sur les réseaux sociaux, il faut avoir bien analysé les spécificités de ces réseaux sociaux. Il ne faut pas communiquer de la même manière sur facebook, twitter ou instagram. Il y a certains posts communs mais la plupart du temps, nous essayons de donner des informations différentes en fonction de chaque réseau social.

Pensez-vous que le client recherche de plus en plus une relation personnalisée avec les marques sur le net ?

Of course, les consommateurs parlent maintenant en direct avec les marques via les réseaux notamment. D’autant plus si la marque « markete » cette proximité. Nous avons toujours voulu, et cela dès le départ, être proches de nos clients ou prospects et c’est une vraie force de La Belle Mèche aujourd’hui qui est, je l’espère, reconnue comme une marque disponible. Cela va d’ailleurs dans les 2 sens : les clients nous contactent en direct pour des questions, suggestions ou remarques négatives, mais ils nous contactent également quand ils sont enchantés par nos produits Made in France. C’est cool et c’est comme ça que nous avons envie de faire du business.

Vous appuyez-vous sur le relai de la blogosphère pour parler de vos produits Made in France ? Et si oui quel est votre retour ?

Nous travaillons à fond avec la blogosphère. Et le résultat est génial. En effet, le contact est simple, facile et direct. Le retour est bon et les résultats sont très intéressants en termes de trafic et de ventes. Les recommandations faites par quelqu’un qu’on aime et suit (blogueur influent), c’est toujours un vrai plus et ça facilite grandement l’acte d’achat.

Pour vous y-a-t-il encore de la place pour des pures players en France et en Europe ? Si on prend votre exemple c’est un produit déjà connu et reconnu mais avec un positionnement un peu différent.

Je crois que les niches de produits sont de plus en plus difficiles à trouver. En effet, tous les produits sont bien traités sur le web. Ceci étant dit, je crois qu’il existe encore des marchés sur lesquels on peut se marrer avec des produits atypiques et avec une marque cool et différente. La Belle Mèche est un bon exemple car le marché de la bougie est très concurrentiel mais nous trouvons une place. C’est d’autant plus vrai quand le marché est énorme.

Comment gérez-vous la logistique du site ? Combien de personnes représentent l’activité ?

Toute la logistique (e-commerce et boutiques physiques) est gérée en interne par nous deux : Laura et Pierre, co-fondateurs. Ce ne sera peut-être plus le cas en 2016 mais sur 2015, on continue comme au démarrage. Nous sommes 2 pour l’instant.

Merci à Pierre et longue vie à La Belle Mèche

Crédit photo : La belle mèche