Collecte de dons : l’engagement sera 2.0

19/04/2015, publié par Anne-Sophie Salamon
Course solidaire connectée

En ce dimanche 19 avril 2015, ensoleillé, j’ai couru 10 km, jusqu’ici rien d’extraordinaire.

J’ai surtout participé avec deux de mes collègues d’Arvato pour ne pas les citer, Nicolas Moignard (qui conjugue parfaitement sport et e-sport) et Christopher Guillot (merci à vous !), à la première course connectée solidaire … l’#UNICEFHEROESday

Comment est née l’idée de créer une course solidaire connectée ?

L’idée est née d’un partenariat entre la start-up Running Heroes et Unicef.

Running Heroes est un site qui permet aux coureurs, pardon, aux runneurs de connecter leur application de course avec le site : plus vous courez et plus vous collectez des points pour obtenir des bons de réductions ou tenter de gagner des dossards pour la prochaine course.

Revenons donc à l’Unicef Heroes Day … l’idée, pas très éloignée du crowdfunding, repose sur la création d’une équipe de 4 personnes. Le paiement de l’inscription se fait sous forme de dons : 5 euros pour participer, 15 euros pour participer et recevoir les lacets UNICEF, 35 euros pour le pack ambassadeur t-shirt & lacets aux couleurs de cette course solidaire connectée !

Pendant quelques semaines le but était de mobiliser le plus de personnes possibles, d’encourager familles et amis à soutenir l’équipe en faisant un don et relever les défis des sportifs qui soutenaient l’initiative.

La course solidaire connectée d’Unicef s’est beaucoup reposée sur le partage sur les réseaux sociaux, comme Twitter et Instagram avec le hashtag #UNICEFHEROESDAY. Finalement comme une entreprise lambda, les associations caritatives s’adaptent aux modes de communication de notre société, et dorénavant nous nous satisfaisons plus de « juste » faire un don, on veut le montrer, le partager et surtout prouver notre engagement, comme aujourd’hui avec l’esprit sportif pour soutenir tous les bénévoles qui parcourent des kilomètres chaque année. Cette course solidaire connectée a permis de collecter un peu plus de 100 000 euros soit 13 000 vaccinations d’enfants (un beau petit résultat !)

Il y a quelques temps UNICEF avait déjà utilisé Twitter pour une autre opération sur l’accès à l’eau. Un algorithme venait scroller votre compte et chercher les H2O qui s’y trouvaient, que l’on vous proposait ensuite de transformer en don.

Il est fort à parier que ces initiatives sont amenées à se multiplier.