Avec la Camif, testez votre futur canapé chez un voisin

08/03/2016, publié par Grégory Krumm
Essayer avant d'acheter en ligne

Toutes les solutions sont bonnes à prendre pour lever le dernier frein de l’achat en ligne. Et selon la Camif, l’impossibilité de tester l’objet dissuade trop souvent les internautes d’acheter en ligne, d’où le lancement d’un nouveau service sur son site e-commerce Camif.fr. « La Camif près de chez vous » propose aux futurs acheteurs de ses canapés de les « voir, les toucher, les essayer »  chez l’un de ses clients ambassadeurs habitant à proximité de chez eux. Objectif : essayer avant d’acheter et vérifier la qualité du produit après un temps d’usage, pour être sûr de faire le bon choix. Et, au final, proposer une autre manière de réaliser ses achats, plus collaborative et conviviale…

Essayer avant d’acheter en ligne : mode d’emploi

Concrètement, la démarche tient en trois temps : localiser, se connecter et essayer. A partir de la fiche-produit du produit convoité, le client localise sur le site de la Camif les détenteurs dudit produit – dont l’anonymat est garanti – à proximité de chez lui. Une fois son code postal saisi en ligne, le spécialiste de l’équipement immobilier se charge de mettre en relation les interlocuteurs par téléphone. A eux ensuite de convenir d’un rendez-vous afin d’essayer le canapé. La plupart du temps, un échange téléphonique suffit pour informer et rassurer 80 % des internautes ayant sollicité le service. Pour ceux qui font le déplacement, l’initiative est aussi une occasion de créer du lien social, voire de réaliser de belles rencontres autour du « made in France ».

Mais qui sont les ambassadeurs prêts à recevoir à domicile ? Souvent des instituteurs à la retraite fidèles à la Camif, sensibles à la dimension solidaire de la démarche. Côté « visiteurs », il s’agit de profils plus jeunes, pour la plupart adeptes de l’économie collaborative. L’initiative s’avère gagnant-gagnant : les futurs acheteurs sont rassurés et le client ambassadeur reçoit un bon d’achat de 40 € sur le site de la Camif si la vente se concrétise. Pressentant le succès d’une telle démarche, l’enseigne a d’ores et déjà prévu d’élargir cette initiative à d’autres meubles que les canapés.