S’inspirer de bonnes pratiques… au-delà des frontières sectorielles !

27/11/2015, publié par Juan d’Alcantara
Customer Relationship Meetings

Après l’intéressante Semaine de l’Innovation Publique, je suis allé au Customer Relationship Meetings à Cannes, événement destiné au secteur privé.

Ce salon, que l’on peut décrire comme un « accélérateur de mise en relation » d’affaires sur le marché de la relation client, repose sur une approche innovante : la construction algorithmique d’agendas de rendez-vous et de déjeuners sur la base de besoins exprimés et priorisés par les intéressés.

En quoi consiste les Customer Relationship Meetings ?

Au Customer Relationship Meetings sont présents une centaine de décideurs qui demandent à rencontrer des exposants, partenaires potentiels, selon leurs besoins. Dans le même temps, une cinquantaine de fournisseurs sollicitent un rendez-vous avec les donneurs d’ordres auxquels ils souhaitent présenter leur offre.

Bref, on sait pourquoi on est là. Pas de hasard. Pour les uns : halte à la déambulation sans but précis dans les labyrinthes de grand halls d’exposition. Pour les autres : pas d’attente interminable de rencontre variablement fructueuses.

J’ai été réellement impressionné par l’efficacité de cette pratique. Elle offre la possibilité de faire un « tour de piste » qualitatif dans des temps impartis : celui du rendez-vous en mode speed-dating (25 minutes) et celui du salon (2 jours).
Je souhaitais la partager ici pour que les acheteurs publics s’en inspirent dans le cadre de leur veille fournisseur.

Si nous sommes tous conscients que le secteur privé avance à son rythme et de façon hétérogène, selon les secteurs d’activité et la maturité des entreprises, c’est une évidence qu’il est simplement bon de rappeler. Car, après tout, il en est de même pour le secteur public !

Et puis, sans faire de comparaison hasardeuse en la matière, le Groupe Auchan, La Banque Postale ou Priceminister transforment-ils « l’expérience de leurs clients » plus rapidement que la DGFiP, le Logement ou La Cnav ne s’emploient à moderniser les outils mis à la disposition de leurs usagers pour les satisfaire ? Je serais curieux de voir les résultats d’un baromètre croisé.
Toute réponse tranchée ne pourrait être le fruit d’une observation objective de la réalité.

Crédit photo : Google images.