L’innovation publique passe par la co-construction !

28/10/2015, publié par Juan d’Alcantara
semaine de l'innovation publique

Dans le cadre de la Semaine de l’Innovation Publique, il fallait absolument être à la « Fabrique de l’Innovation Publique », installée à l’Anticafé (Paris 13e) pour constater la dynamique du mouvement, mais aussi pour « apprendre, découvrir, créer et échanger ». Une ambition partagée par tous les acteurs publics présents et les usagers, réunis autour d’ateliers, de forums, de débats ou encore d’exercices collaboratifs divers.

Pour donner le ton, les mots de cette semaine de l’innovation publique n’étaient autres que : « barcamp, hackathon, hold-up, meet-up, keynote, innovation jam, nudge, co-design, … ». Derrière ces anglicismes qui ont fait une entrée fracassante dans un lexique réputé conformiste, ce sont bien des concepts et des méthodes éprouvés dont les agents se sont emparés pour donner tout l’espace nécessaire à l’intelligence collective. Le but : faire bouger les lignes, animer, co-construire, … bref, innover !

Après ces sessions à l’Anticafé, j’ai eu le plaisir de participer à un atelier passionnant à l’ENA autour de la question : « l’usager est-il un client comme un autre ? »
Pour y répondre, nous étions une quarantaine d’usagers et d’agents. Chaque « population » a travaillé de son côté avant de partager le fruit de sa réflexion et de produire un document commun. C’est moins le résultat que je souhaite souligner que l’intérêt d’avoir rassemblé des usagers et des agents pour identifier ensemble des leviers d’amélioration de relation de service. Écoute, bienveillance et respect sous-tendaient nos échanges.
Cet atelier est la première étape d’un processus qui conduira à la publication d’une étude sur la relation de service en avril 2016.

Si la Semaine de l’Innovation Publique 2015 était un bon cru, vivement 2016 !