Les amis de Google seront mobiles avant le 21 avril…

03/04/2015, publié par Valérie Gryson
compatibilité mobile

Le 26 février dernier, Google annonçait sur son blog pour webmaster qu’à partir du 21 avril l’algorithme pénalisera les sites qui ne seront pas compatible mobile, c’est à dire ceux qui ne s’afficheront pas correctement sur mobile. Rien que ça !

Il fallait s’y attendre. Les Panda et autre Penguin créés par Google ont toujours visé à rendre les résultats de recherche plus pertinents pour l’utilisateur, or consulter un site mobile non optimisé est un cauchemar. Le bouton qui ne clique pas, les CGV qu’on ne peut pas cocher et la page qu’il faut scroller en long et en large…

De quoi accélérer le passage au mobile d’un certain nombre d’indécis sur le sujet.

Site non compatible mobile : quels risques ?

Les pages qui ne seront pas « mobile-friendly » ne seront pas non plus les amis de Google et risquent d’être relayées au dernier rang des recherches via mobile.

Rappelons que les recherches mobiles représentent  plus de 50% des recherches globales dans le monde.

Mais quelle solution adopter d’ici le 21 avril ? Faut-il un site mobile, une web app, un site responsive, de l’adaptive design ? Stoooop ! La règle maîtresse est « keep it simple ». Ce que demande Google c’est surtout d’être compatible mobile afin de faciliter la vie des clients, vérifier la simplicité d’exécution des fonctions clés du site, choisir un modèle de conception uniforme pour tous les appareils (desktop, mobile, tablette). Google l’explique très bien ici.